Equipe 3 : Marqueurs biologiques des psychotraumatismes

Responsable de l’équipe : Isabelle CHAUDIEU

Membres :  ANCELIN Marie-Laure, ATTAL Jérôme, GUERINEAU de LAMERIE Guillaume, GANDUBERT Catherine, LOPEZ Régis,  REYNAUD Philippe, SCALI Jacqueline

Unité de rattachement : Inserm U1061, Neuropsychiatrie : Recherche épidémiologique et clinique, CHRU de Montpellier

 

 

Présentation des travaux


L'objectif principal de notre équipe est d'identifier des marqueurs biologiques associés aux troubles neuropsychiatriques et plus particulièrement aux troubles post-traumatiques. Le but de notre projet principal est d'évaluer les conséquences psychopathologiques de traumatismes violents et de déterminer quels sont les facteurs cliniques et biologiques qui sous-tendent l'apparition et l'évolution chronique de l'état de stress post-traumatique (ESPT). Notre hypothèse est que des dysfonctionnements des systèmes de régulation du stress sont impliqués dans l’évolution du trouble de stress aigu en trouble chronique. Pour tester cette hypothèse, nous avons réalisé une étude sur 123 sujets adultes inclus durant la 1ère semaine après un traumatisme de la vie civile et qui sont suivis pendant 1 an (Etude Phoenix, PHRC 2005). Nous avons évalué l'évolution de leur charge allostatique et de leur santé mentale, leurs capacités de résilience ainsi que leur soutien social. Les premières analyses multivariés montrent que la charge allostatique ne prédit pas le développement du PTSD mais sa  maintenance. D’autre part une pression systolique élevée et un WHR élevé sont respectivement des facteurs de risque et de protection indépendants du développement et de la maintenance de ce trouble.

Nos projets secondaires concernent un marqueur de stress particulier, le taux salivaire de cortisol, évalué chez 200 sujets âgés. Nous avons montré que le taux basal de cortisol chez les personnes âgées ayant vécu un traumatisme était lié à l'expression des symptômes de reviviscence. Notre objectif est de préciser ce résultat sur une cohorte plus importante de 400 sujets âgés (Etude ESPRIT-Vie, ANR Longévité et vieillissement) en tenant compte de la vulnérabilité génétique et d'étudier la réversibilité de cette relation chez 80 sujets adultes atteints d'ESPT chronique, avant et après un traitement psychothérapeutique (EMDR ;collaboration avec les CMP de Narbonne et de Lézignan-Corbières et avec l’équipe 6 de S. Khalfa).

 

Publications Principales publications dans le domaine du psychotrauma :

 

Retour page Equipes

 

 Chaudieu I, Beluche I, Norton J, Boulenger J-P, Ritchie K, Ancelin M-L. Abnormal reactions to environmental stress in elderly persons with anxiety disorders: evidence from a population study of diurnal cortisol changes. J Affect Disorder. 2008, 106: 307-313. .

 

Beluche I, Chaudieu I, Norton J, Carrière I., Boulenger JP, Ritchie K, Ancelin ML. Persistence of abnormal cortisol levels in elderly persons after recovery from major depression. J. Psychiatric Research, 2009, 43: 777-783.

 

Davydov D, Stewart R, Ritchie K, Chaudieu I. Resilience and Mental health, Clinical Psychology Review, 2010, 30 (5): 479-495.

 

Chaudieu I., Norton J., Ritchie K., Birmes P., Vaiva G., Ancelin ML. Late-life health consequences of exposure to trauma in a general elderly population: the mediating role of re-experiencing post-traumatic symptoms. Journal of clinical Psychiatry, 2011, 72 (7): 929-935.

 

Scali J, Gandubert C, Ritchie K, Soulier MV, Ancelin ML, Chaudieu I.  Measuring Resilience in Adult Women using the 10-items Connor-Davidson Resilience Scale (CD-RISC). PLoS ONE, 2012, 7(6): e39879.